Philosophie

H&V existe depuis 2000 et poursuit son projet comme l’écriture des chroniques quotidiennes du partage de l’espace. Impliquée dans la petite comme dans la grande échelle, notre démarche propose en ce sens aux maitres de l’ouvrage privés et publics de réfléchir à un environnement commun intégrant l’architecture comme plus value culturelle. Remarqué pour la sobriété des intentions architecturales et paysagères du projet Esplanade de ATH, H&V produit actuellement la valorisation des minières néolithiques de Spiennes ainsi que Arsonic, futur centre dévolu à l’art sonore et aux musiques contemporaines dans le cadre de l’événement MONS 2015.

PRE-TEXTE

Dans la cacophonie formelle engendrée par la consommation, les flux d’images télévisuelles ou publicitaires continuent à formater le sujet, celui qui habite, entre besoin de présentisme et morale HQE. Rétrospectivement, les codes architecturaux classiques comme modernes, du bâtiment pour lui-même, du matériau pour lui-même ou du style pour lui-même, ont quant à eux trouvé leurs limites. Dès sa seconde modernité, l’architecture s’invitant partout en tant que système artificiel a par ailleurs produit beaucoup d’illisibilité et d’élitisme.

MORE WITH LESS

Entre mémoire et paysage, H&V entrevoit sa pratique comme un reset optimiste, générateur d’une écriture architecturale volontairement sobre et généreuse. Notre réflexion s’applique ainsi au quotidien à :

  • considérer tout territoire micro ou macro sans a priori.
  • adopter une lecture géographique, plus révélatrice de liens entre sujets et situations.
  • se concentrer sur les moyens minimum nécessaires à la compréhension collective.
  • produire des bâtiments qui tirent leur qualité de leur réalité physique et de ce qu’ils engendrent ensuite au delà d’eux mêmes en tant que dispositifs.

« Faire beaucoup avec peu » est une logique de travail que nous avons adoptée très tôt et que nous conservons. L’architecture s’y propose comme un environnement de formes littérales lisibles constitutives d’un paysage artificiel partagé.